La réhabilitation d’un bâtiment en brique des années 30 a permis d’aménagement sept logements : 2 F1, 3 F2 et 2 F4. L’un des appartements donne sur le petit jardin collectif. Le sous-sol offre une partie commune avec laverie. Ces logements vont accueillir, à titre temporaire, des ménages en difficulté et doivent faciliter leur parcours d’insertion par l’habitat.
L’immeuble, à l’origine siège de la Poste de la ville, abritait ces dernières années un centre d’urgence avec douches et hébergement collectif.

Poursuivant sa mission de production et de gestion de logements très sociaux, Freha ouvre une nouvelle résidence sociale au centre-ville de Bezons. D’un coût de 370 000 euros, la réhabilitation a été financée par des subventions de l’État (129 000 euros), du conseil général (35 000 euros) et de la Fondation Abbé Pierre (18 500 euros), ainsi que par un prêt de l’organisme de 1 % logement Solendi (150 000 euros). Le reliquat a été financé sur fonds propres de l’association.

Le site, à deux pas de la mairie, est proche d’un autre programme déjà réalisé par Freha qui a transformé l’ancienne gendarmerie de Bezons également en résidence sociale. Le quartier sera bientôt desservi par le tramway T2.

Freha, bailleur associatif, produit et gère un patrimoine de près de 1500 logements en Ile-de-France. L’association, présidée par Jacques Oudot et dirigée par Antoine Patier, est membre du Mouvement Emmaüs.