Pas d’amélioration du trafic ce vendredi matin à l’exemple de l’autoroute A15 particulièrement encombrée dans le sens Paris-Province encore à 11 h : plus d’une heure trente entre le BIP à Soisy-sous-Montmorency et Cergy-Pontoise. Autre difficulté, l’accès à l’aéroport depuis le Val-d’Oise : 140 minutes entre Pontoise et  Roissy.

 Les témoignages se multiplient sur les problèmes des automobilistes valdoisiens bloqués par la neige en cette fin de semaine. « En apprenant mercredi soir que des averses de neige étaiejnt prévues, j’ai décidé de partir plus tôt pour Roissy. Mais je ne m’attendais pas à de tels problèmes », raconte un automobiliste valdoisien dont le TGV partait pour Bruxelles à 10 h 10. Si le Val-d’Oise s’était couvert dès les premières heures de la matinée de jeudi 17  décembre d’un blanc manteau, la journée était définitivement noire pour les Valdoisiens bloqués sur les routes.

« Quitter Pontoise enneigé a été un vrai problème car visiblement les saleuses n’étaient pas passées. J’ai respiré en voyant que la circulation était relativement aisée sur l’A 15. Mais le cauchemar a commencé aussitôt après. »

La RN 184 était bloquée jeudi dès Saint-Ouen l’Aumône en raison de camions qui patinaient, la section entre Méry-sur-Oise et Villiers-Adam se retrouvant quasiment paralysée. Notre automobiliste parti de Pontoise à 8 h 15 n’est arrivé à Roissy qu’à 10 H 35, longtemps après le départ de son TGV. « Ce qui m’a le plus énervé, c’était les déclarations à la radio de responsables de la circulation qui incriminaient les automobilistes coupables à leurs yeux d’avoir pris leur voiture malgré les avis de neige. Eux-même n’avaient visiblement pas préparé le salage des routes ni convaincu les grévistes du RER de prendre en compte les souffrances des Franciliens ! »

Ce vendredi matin, la situation n’était pas meilleure sur le Val-d’Oise y compris sur les grands axes de circulation.

http://www.dailymotion.com/embed/video/xbjk8s