A la lutte avec Yannick Ponsero et Alban Préaubert pour une place aux prochains Jeux Olympiques de Vancouver (Canada), Florent Amodio aborde sereinement les championnats de France de patinage artistique qui débutent ce soir à Marseille. Le Cergyssois débutera son programme court à 21h08. Rencontre.

VOnews.fr : Florent Amodio, comment abordez-vous ces championnats de France Elite qui débutent ce soir à Marseille ?
Florent Amodio :
Je suis en pleine possession de mes moyens. L’entraînement matinal s’est très bien passé et a confirmé ma bonne forme du moment. J’en ai enfin fini de mes problèmes de patins. Après ma victoire au Master’s,  j’ai dû changer 5 à 6 fois de paires de patins pour retrouver de bonnes sensations. Ce n’est que depuis le Skate America, il y a environ un mois, que j’ai retrouvé des bottines où mes pieds sont bien maintenus. Depuis, j’ai de nouveau de bons appuis et je me sens très bien.

VOnews.fr : Le vainqueur de ces championnats de France aura un pied à Vancouver. Est-ce une pression supplémentaire de jouer votre place aux J.O. lors de ces championnats nationaux ?
Florent Amodio :
Effectivement, celui qui gagnera ces championnats de France Elite prendra une grosse option pour les Jeux Olympiques de Vancouver. Je n’oublie pas la possible sélection. Cela me donne une raison supplémentaire de performer. Avec mon entraîneur et mon préparateur physique, on est arrivé un peu plus tard que les autres pour éviter de se mettre la pression. Moins je vois de monde, mieux je me porte. J’ai besoin d’être cool avant une compétition. Je garde toujours la notion de plaisir.

VOnews.fr : Allez-vous tenter le difficile quadruple salchow lors de votre programme long ?
Florent Amodio :
Cette figure est très bien passée ce matin à l’entraînement. Je pense donc que je vais le tenter lors du programme long car c’est un mouvement qui peut faire la différence. J’adore mes deux programmes. Je me sens bien et je sais que la moindre erreur sera fatale lors du court. Comme à chaque compétition, j’ai envie de montrer toutes mes capacités. Il faut donc que je reste concentré. Même si ce sont mes premiers championnats de France Elite chez les Seniors, c’est déjà ma quatrième participation (ndlr : Florent Amodio, seulement Junior, avait pris la deuxième place l’an dernier derrière Yannick Ponsero). L’expérience est déjà là. Je suis confiant.