Dans l’attente de la finalisation du projet de barreau ferroviaire qui permettra enfin aux habitants de l’est du Val-d’Oise d’avoir un accès direct à l’aéroport de Roissy par le rail, un projet de "Bus à Haut Niveau de Service" a été acté. Le schéma de principe devrait être approuvé fin 2010 et l’avant-projet en 2011. Les travaux pourraient démarrer en 2012 pour une mise en service en 2013.
La confirmation est tombée lors du Comité  de pilotage du Plan Espoir Banlieues qui s’est réuni mardi sous la coprésidence de Daniel Canepa, préfet de la région d’Ile-de-France, préfet de Paris et de Jean-Paul Huchon, Président du Conseil Régional d’Ile-de-France, Président du STIF.

Dans le Val-d’Oise, les élus de droite comme de gauche réclamaient récemment « la mise en œuvre urgente du barreau ferroviaire de Gonesse ». Il s’agit d’une liaison RER entre la ligne D (Gare du Nord – Orry la ville) et la ligne B (Gare du Nord – Roissy).

L’impatience de 24 maires du syndicat intercommunal Sievo s’est à nouveau manifestée fin décembre lorsque ces élus ont appris qu’un débat public sera organisé entre avril et juillet sur un autre projet : la liaison ferroviaire à grande vitesse Roissy-Picardie, portée par Réseau ferré de France (RFF) qui mettrait le sud de l’Oise à 20 minutes de la zone aéroportuaire contre une heure aujourd’hui.

Les élus de l’est du Val-d’Oise dénonce le choix de RFF de « permettre aux salariés picards de se rendre sur la plateforme en TGV et aux franciliens d’être rabattus en bus (aux frais des collectivités) vers la gare de Survilliers-Fosses pour faire une correspondance, deux fois par heure, vers l’aéroport au moyen de TER ». Les  24 maires du Sievo redoutent que le barreau de Gonesse ne se solde uniquement par le "Bus à Haut Niveau de Service".

Les élus valdoisiens craignent que le projet Roissy-Picardie n’absorbe les crédits dédiés aux transports en commun au détriment du fameux barreau de Gonesse. Ils vont multiplier les actions dans les prochaines semaines. Après le vote d’une motion par la communauté d’agglomération de Val-de-France et le Sievo, une conférence presse est programmée le 26 janvier.