Deux jeunes de 16 et 17 ans, soupçonnés d’avoir poignardé mortellement Rachid, 16 ans, mercredi après-midi lors d’une rixe dans le centre commercial des Trois Fontaines à Cergy, ont été mis en examen pour « homicide volontaire » et placés en détention provisoire à la maison d’arrêt d’Osny dimanche. La procureure du Tribunal de Pontoise a également décidé la création d’un « groupe local de traitement de la délinquance ». Il aura pour mission, en collaboration avec les habitants et les responsables d’associations de quartier « d’apaiser les rivalités qui existent entre les quartiers de Marcouville et des Louvrais » qui « durent depuis une dizaine d’années », a précisé Catherine Thomas, vice-procureure du parquet de Pontoise.

 Les deux mineurs mis en examen sont tous deux suspectés d’avoir porté le coup de couteau mortel à Rachid mercredi après-midi. Si chacun reconnaît avoir porté des coups à l’adolescent, aucun n’avoue l’utilisation d’une arme blanche. « Ils expliquent avoir rencontré l’autre groupe de jeunes de façon fortuite, alors qu’ils venaient faire les soldes », précise la vice-procureure de Pontoise. « Les témoignages recueillis ont permis d’établir que la rixe s’est déroulée en deux temps. La victime a été successivement au contact des deux jeunes impliqués », a poursuivi Catherine Thomas.

Les deux suspects sont décrits comme étant connu de la justice des mineurs pour des actes de délinquance. Scolarisés à Pontoise, ils étaient également suivis par l’assistance éducative. Pour éviter qu’un pareil drame ne se reproduise, la procureure du TGI de Pontoise, « Marie-Thérèse de Givry, a décidé, en concertation avec le député-maire UMP de Pontoise, de créer un groupe local de traitement de la délinquance » a indiqué Catherine Thomas.