A Menucourt, une maman de 34 ans se bat depuis maintenant plus de cinq mois pour récupérer ses enfants actuellement au Yemen. Deux garçons et une fille enlevés par son ex mari d’origine yéménite. Une situation d’autant plus incompréhensible que le papa n’est plus aujourd’hui au Yemen mais déténu à la maison d’arrêt d’Osny. La maman dénonce l’immobilisme de l’Etat français dans cette affaire.

 L’été dernier, Nathalie Kanaf confie ses trois enfants à leur père qui en a la garde pour le mois d’août. Après un séjour en Tunisie, le père des enfants les emmène au Yemen, son pays d’origine. Depuis près de cinq mois, ils sont retenus dans la famille de son ex mari.

Cette situation, Nathalie Kanaf la vie d’autant plus mal que son ex mari, qui a emmené les enfants au Yemen, est rentré en France en novembre dernier. Les enfants sont désormais seuls au Yemen. Son ex mari a depuis été arrêté et il est actuellement détenu à la maison d’arrêt d’Osny. Nathalie Kanaf suppose d’après les rares conversations téléphoniques qu’elle a eu avec ses enfants, qu’ils sont hébergés chez la soeur de son ex mari à Sanaa, la capitale du Yemen.

La maman de Menucourt  pensait que son histoire mobiliserait les Institutions Françaises, tant la situation est absurde. Après près de cinq mois de tentatives auprès de la France et du Yemen, Nathalie Kanaf souhaite maintenant médiatiser son histoire, dans l’espoir que l’opinion publique fasse pression. 

Les courriers que Nathalie Kanaf a adressé à l’Ambassade de France au Yemen n’ont pas abouti. Et le rendez-vous qu’elle a obtenu avec ses avocates en décembre dernier au Quai d’Orsay s’est soldé par un échec. Et pourtant, Nathalie Kanaf comptait beaucoup sur cet entretien qui semblait pouvoir débloquer la situation. Le seul soutien qu’elle a reçu depuis août, c’est du côté du Yemen qu’elle l’a trouvé : " L’ambassade du Yemen en France a essayé de raisonner mon ex mari pour qu’il ramène les enfants, là aujourd’hui, celui qui ne fait rien, c’est l’Etat Français" explique Nathalie Kanaf.

La jeune femme a conscience que son histoire est mêlée d’intérêts politiques et diplomatiques, mais elle s’étonne de l’impuissance de la France. " Quand on voit qu’il y a de la bonne volonté d’un côté et que nous, on est soi-disant le pays des droits de l’Enfant et des droits de l’Homme, c’est bizarre que ce soit la France qui ne bouge pas". ajoute-t’elle.

La maman de Menucourt a trouvé l’appui de quelques élus du Val d’Oise
et elle a récemment écrit à Bernard Kouchner, ministre des affaires étrangères et Carla Bruni-Sarkozy. En attendant une réponse, la jeune femme continue son combat auprès de l’opinion publique.

Un groupe de soutien sur facebook et une pétition ont été créés sur internet.
 La jeune femme espère grâce à ces signatures faire pression sur les Institutions.

Pétition
http://www.mesopinions.com/Pour-le-retour-de-Yanis-7ans–Manel-4ans–et-Marwan-3-ans–enleves-au-Yemen-par-leur-pere-le-21-aout-2009-petition-petitions-533bc33e87ca7cbf16ef0cfde882f4f2.html

Groupe de soutien sur Facebook
http://www.facebook.com/group.php?gid=225793820069&ref=mf

http://www.dailymotion.com/embed/video/xbtjp9