La chef de file de l’UMP pour les régionales en Ile-de-France a présenté ce jeudi son programme. Il repose sur 10 engagements. Première priorité : les transports avec "8,7 milliards d’euros d’investissement régional d’ici 2020". Valérie Pécresse veut lancer "le Grand Paris des transports".

Cet engagement en faveur des transports se traduirait d’abord par un "plan d’urgence pour la qualité de service" qui comprendrait 400 millions d’euros d’ici fin 2011 pour une meilleure régularité des rames de métro (ligne 13) et RER. La candidate entend aussi travailler sur le confort et la sécurité des voyageurs.

Valérie Pécresse n’a pas manqué de parler du métro automatique, défendu par Christian Blanc dans le projet du Grand Paris. La ministre-candidate explique que cette double boucle qui reliera 30 gares de banlieue sans passer par Paris serait "financée par la région à hauteur de 300 millions d’euros par an à partir de 2012 en partenariat public-privé".

Côté routes, Valérie Pécresse a évoqué la création d’une voie supplémentaire sur tous les tronçons à péage de l’A 86 et de l’A 104 pour "fluidifier le trafic et faire rouler des bus rapides banlieue-banlieue"

Les autres engagements concernent les "préoccupations quotidiennes des Franciliens", notamment le logement et la formation.