Le maire socialiste de Gonesse, Jean-Pierre Blazy annonce qu’il assistera à l’ouverture du procès Concorde. Sa commune ayant été victime de ce crash, il s’exprimera, à cette occasion, sur « les enjeux relatifs à la sécurité aérienne aux abords des plateformes aéroportuaires. » Par ailleurs, l’élu demande que « ce procès établisse la vérité et lève tous les doutes quant aux origines réelles de l’accident. » Ce procès hors norme s’ouvrira le 2 février prochain à Pontoise.