"N’en déplaise à M. Delattre, Ali Soumaré a été choisi par les militants du parti socialiste avec 85% des voix, pour son engagement et ses convictions, déclare Raymonde Le Texier, sénatrice du Val d’Oise. Que cela chagrine le maire de Franconville et l’entraine à tenir des propos racistes est avant tout navrant pour lui et pour ceux qui se sont esclaffés à cette mauvaise blague."
"En tant qu’ancienne maire de Villiers-le-Bel et sénatrice du Val d’Oise, je suis fière que mon parti ait choisi de passer le relais à de jeunes élus et militants lors de cette élection. Je suis fière de soutenir cette équipe, soudée autour d’Ali Soumaré".

"Ainsi, pour M. Delattre, quand on est noir, jeune et habitant de Villiers-le-Bel, on ne peut être dans le meilleur des cas que joueur de foot, et encore dans l’équipe de réserve. Mais en aucun cas tête de liste aux élections régionales !", déclare Raymonde Le Texier, ancien maire de Villiers-le-Bel.

"S’agissant des joueurs de football, je tiens à rappeler que l’attachement à la République et le sens du collectif d’un Lilian Thuram font plus pour la société que le discours d’un Francis Delattre", réagit la sénatrice socialiste du Val-d’Oise.

"Quant aux paroles qui ont précédé, moquant l’absence de « notables » sur cette liste, elles ne font pas davantage honneur à l’UMP. Privilégier les « notables » et cumuler ainsi les mandats électifs sur les mêmes têtes dénote une vision de la société où l’appartenance à une caste compte plus que l’engagement collectif. Cela dénote une vision de la politique où cumuler le pouvoir est plus important que favoriser le renouvellement de génération."

De son côté le maire PS d’Argenteuil Philippe Doucet se dit, sur son blog "outré par cette petite phrase d’un autre temps, stigmatisante et insultante envers notre camarade Ali Soumaré et plus largement envers tous nos jeunes… Rien d’étonnant toutefois, l’UMP nous a habitué à ces petits débordements de langage dans le Val d’Oise et ailleurs".