"Il a simplement voulu plaisanter sur le peu d’expérience politique de la tête de liste socialiste, déclare François Scellier, député UMP du Val-d’Oise et ancien président du Conseil général. Vouloir prétendre qu’il s’agirait de propos racistes est totalement injuste et de surcroît ridicule".

"Chacun peut penser ce qu’il veut des propos de Georges Freche, ce qui est sûr, c’est qu’on doit les analyser non comme un “mot d’esprit” venu par hasard mais comme le dernier exemple de déclarations inadmissibles répétées de longue date.  Il en va différemment du discours de Francis Delattre à Franconville, jeudi 28 janvier dernier où là manifestement, il a simplement voulu plaisanter sur le peu d’expérience politique de la tête de liste socialiste, estime l’UMP François Scellier dans un communiqué. C’est la raison pour laquelle, après avoir noté son peu de notoriété, il a cru pouvoir exprimer qu’il l’avait d’abord pris pour un joueur de l’équipe de réserve du PSG avant de s’apercevoir qu’il s’agissait du principal responsable politique de la section socialiste de Villiers-le-Bel.  Vouloir prétendre qu’il s’agirait de propos racistes est totalement injuste et de surcroît ridicule".

Et le conseiller général de Saint-Gratien et député du Val-d’Oise d’estimer que "les responsables politiques d’où qu’ils soient doivent maintenant cesser ce type de polémiques qui ne sont pas au niveau de leur position et s’efforcer plutôt de donner aux citoyens de ce département leurs solutions pour régler les problèmes du Val d’Oise et de la Région, afin qu’ils puissent manifester leur choix en connaissance de cause leur choix aux élections régionales de mars prochain".