Michel Verna, porte-parole national de Génération Ecologie, sera second sur la liste MoDem de Sophie Jacquest dans le Val d’Oise. Suite à un accord national entre le parti de François Bayrou et celui fondé par Brice Lalonde et Jean-Louis Borloo,  l’élu de Soisy-sous-Montmorency sera en position éligible. Si certains militants démocrates s’en félicitent, d’autres ont d’ores et déjà décidé, de ne pas faire partie de la liste.

« Ce n’est pas une caution écologiste » se défend Didier Kuhn vice-président du Modem95, Michel Verna « nous apporte des électeurs et les forces vives de GE. » Une bonne chose la position éligible de Verna pour Didier Kuhn, avouant tout de même que le rapprochement n’est pas au goût de tout le monde: « il y en a pour qui ça peut choquer, je peux comprendre ».

Même son de cloche du côté de Laurence Marchand également vice-présidente locale, qui depuis quelques temps a pris ses distances avec la liste de Jacquest. « Maintenant ce sont les militants qui vont avoir du mal à avaler la pilule, c’est potentiellement un de moins éligible pour le MoDem » analyse-t-elle.

« Génération Ecologie ? Un groupuscule moribond qui a trop souvent servi de faux nez écologique à l’UMP »

Et il y en a bien des mécontents et qui n’y vont pas par quatre chemins, à l’image Christophe Quarez, cofondateur du MoDem95. « En vertu de quel mandat, et au nom de quelle stratégie de repli a été décidée cette alliance de premier tour avec Génération Ecologie, groupuscule moribond qui a trop souvent servi de faux nez écologique à l’UMP, en particulier dans le Val d’Oise? Je ne peux cautionner ces arrangements d’arrière cuisine de dernière minute, contraires à la stratégie approuvée et annoncée. En conséquence, je retire ma candidature de la liste Modem pour les élections régionales » nous a-t-il déclaré. Et rappelant que « les leaders du Modem ont récemment rappelé que la question des alliances ne se poserait qu’au second tour ».

« On peut tourner autour des 9% »

L’ancien patron de MoDem sur le département, Guy Messager, se dit « tout à fait favorable à cette alliance » mais « étonné et déçu » de la réaction de Christophe Quarez, un bon copain. « Je me demande si ce n’est pas une fausse raison » poursuit-il, estimant la position de l’élu « isolée ». Le maire de Louvre conclut, « c’est vrai que l’on n’est pas en bonne posture en voyant les sondages (4% d’intentions de vote selon un récent sondage, NDLR), mais je pense qu’on peut tourner autour des 9% sur le Val d’Oise et qu’on peut même monter à deux chiffres ».

Du côté de Michel Verna, on attend les résultats de la consultation des militants MoDem ouverte depuis hier soir. Génération Ecologie rendra alors officiel les candidats dans chaque régions. Pour autant cette consultation ne devrait pas avoir d’incidence sur le choix des listes.