Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4


/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

Le Valdoisien Johan Mombaërts n’en finit plus de se montrer aux avant-postes en ce début de saison cycliste. Déjà en vue sur l’Etoile de Bèsseges la semaine dernière, le coureur de l’équipe Big Mat-Auber 93 a pris la 3e place de la deuxième étape du Tour Méditerranéen et la 19e de la troisième étape. Dimanche au sommet du Mont Faron à Toulon, il a finalement terminé 32e du classement général final, à 6’34’’ du vainqueur espagnol Alejandro Valverde. L’autre valdoisien engagé, Niels Brouzes, a connu une course plus difficile, abandonnant finalement lors de la dernière étape.