Alors que les maires UMP de Franconville et Saint-Leu-la-Forêt, accusent la tête de liste socialiste valdoisienne, Ali Soumaré, d’être un « délinquant multirécidiviste chevronné » en s’appuyant sur des jugements qu’ils se seraient procurés auprès du TGI de Pontoise, Marie-Pierre de la Gontrie, porte-parole de la campagne de Jean-Paul Huchon, s’interroge dans un communiqué « sur l’origine de la transmission d’informations ou de documents apparemment de sources judiciaire ou policière. » « Cette nouvelle mise en cause d’Ali Soumaré, qui fut porte-parole des familles de Villiers-le-Bel, quelques jours après l’engagement de poursuites judiciaires à l’encontre de fonctionnaires de police dans le cadre des incidents  de Villiers-le-Bel, pose question » ajoute-t-elle.