Lundi soir à Argenteuil, se tenait un conseil municipal extraordinaire portant sur la modernisation de l’hôpital. Le centre hospitalier Victor Dupouy ne bénéficie pas du plan Hôpital 2012, contrairement aux établissements de Gonesse, Pontoise ou Eaubonne-Montmorency. Néanmoins élus et direction ont obtenu un financement de l’Agence Régionale Hospitalière, permettant la modernisation. Longtemps en difficulté financière, l’hôpital se remettra bientôt sur pied. La première pierre devrait être posée en juin prochain.

 

 « On a bataillé ces 18 derniers mois et on a obtenu la modernisation de l’hôpital »

se félicite Philippe Doucet, le maire d’Argenteuil. Ce n’était pourtant pas gagné alors que Victor Dupouy n’entrait pas dans le plan hôpital 2012, des aides d’Etat pour cofinancer les projets de modernisation d’hôpitaux. « Ce travail est dans la logique de vos prédécesseurs, je voudrais me féliciter, nous félicité », lance Georges Mothron (UMP), chef de l’opposition. Le maire répliquant: « on est passé à côté de la catastrophe, votre dossier était vide, les pages étaient blanches ». Outre la polémique, au final le centre hospitalier d’Argenteuil qui couvre un bassin de 350 000 habitants, se dotera de nouveaux bâtiments grâce à une aide de l’Agence Régionale Hospitalière, qui participera chaque année pendant 20 ans, à hauteur de 2,8 millions d’euros. Démarrage des travaux fin mai – début juin pour la première tranche de la rénovation.

Une opération en 3 phases pour un coût de 185,4M€

 La première tranche sera livrée le 31 décembre 2011. Avec un nouveau bloc opératoire réanimation et stérilisation, cette première phase permettra de dynamiser l’activité de la chirurgie obstétrique et développer le pôle de cancérologie. Ce bâtiment comprendra 120 lits d’hospitalisation pour un coût de 68 286 731€. La seconde et troisième tranche, « si nous obtenons les financements » précise Maurice Toulalan directeur de Victor Dupouy, pourrait être livrée pour 2013. Au final, le nouveau bâtiment regroupera le maximum de service MCO (Médecine Chirurgie Obstétrique), et accueillera 170 patients de plus l’actuel, grâce à une surface supplémentaire de 5000m² répondant à aux normes HQE (Haute Qualité Environnementale).