Après avoir reçu les responsables de la Direction départementale de La Poste, le maire d’Argenteuil et sa première adjointe ont reçu, jeudi, une délégation intersyndicale de salariés des services postaux d’Argenteuil, en raison du mouvement de grève qu’ils ont entamé depuis plus d’une semaine. Le socialiste Philippe Doucet propose d’assurer la médiation de ce conflit « qui s’enlise et pénalise les Argenteuillais et les entreprises argenteuillaises. »

 « Saisie par des habitants ayant constaté, depuis décembre, d’importants dysfonctionnements », la ville d’Argenteuil assure être « en contact régulier » avec la direction départementale de la Poste.

« Force est de constater que la réorganisation annoncée des services postaux et de la distribution du courrier sur le territoire d’Argenteuil, loin de les améliorer, a entraîné une certaine dégradation de la qualité du service : distribution tardive, temps d’attente rallongé dans les bureaux… »
note la municipalité socialiste. Des désagréments qui ont pris plus d’ampleur avec le mouvement de grève des postiers.

Chantal Colin, première adjointe au maire d’Argenteuil, attire l’attention de l’établissement public, qui deviendra une Société Anonyme dans quelques jours, sur « les conséquences de la réorganisation interne, qui ne doit pas se faire au détriment des salariés et de la qualité du service rendu aux Argenteuillais; service qui reste pour leur quotidien et celui des entreprises argenteuillaises, un service public indispensable ».