Après une première édition qui a attiré plus de 1200 visiteurs, le Conseil général du Val d’Oise a souhaité renouveler cette manifestation. L’occasion unique de s’informer en rencontrant simultanément tous les acteurs de la petite enfance. Rendez-vous est donné samedi 10 avril au complexe Pierre de Coubertin de Goussainville… Transformé en crèche géante !

 Éveil, maternité, santé et garde d’enfants : voici les thèmes à l’épicentre de cette nouvelle édition qui rassemblera autour d’ateliers et d’animations parents, professionnels de la petite enfance, acteurs publics. De quoi dresser un panorama complet de la petite enfance, de la grossesse aux 3 ans des bambins.

Les parents trouveront réponses à leurs questions lors de conférences. Un espace dédié aux professionnels et futurs professionnels proposera des conseils et informations sur les métiers de la petite enfance.

Également au programme, des cours de gymnastique prénatale pour les futures mamans, des démonstrations pour acquérir les premiers gestes pour le confort de bébé (massages, portage) ou encore un coin café où parents et professionnels seront à leur aise pour des instants confidences pour confidences, notamment autour de la préparation à l’accouchement.

Pendant ce temps, tout sera prévu pour que les enfants s’amusent
tout en apprenant : une mini-ferme, des espaces de jeux et d’éveil, des spectacles qui font mouche…
Somme toute, en perspective une journée à ne manquer sous aucun prétexte.

Après Cergy-Pontoise, le Conseil général a fait le choix d’installer le temps d’une journée cette manifestation itinérante à Goussainville, dans l’est du département.

"À travers cet événement, le Département réaffirme son engagement en direction de la petite enfance, explique le Conseil général du Val-d’Oise. Dans la continuité de VO bébé, aide directe aux parents versée trimestrielle pour l’emploi d’une assistante maternelle, de son plan de rattrapage ambitieux pour la création de places d’accueil supplémentaires en crèche, le Conseil général souhaite jouer pleinement son rôle de "facilitateur" par la mise en réseau d’acteurs qui ont tout à gagner à se rencontrer".