Par le biais de ses avocats, maîtres Froment-Meurice et Barousse, le maire UMP de Franconville, Francis Delattre présente « à Monsieur Ali Soumaré ses excuses publiques » pour lui avoir attribué une condamnation qui ne le concernait pas. « Il est exact que le jugement du 8 février 2007 pour faits de vol aggravé, vol avec violence et usage de cartes de paiement contrefaites, concerne son homonyme » reconnaît le communiqué. Les défenseurs de l’élu valdoisien confirment cependant « l’existence et la nature des quatre autres événements » que Francis Delattre attribue à tête de liste PS dans le Val d’Oise.

 Sur les cinq événements judiciaires attribués à la tête de liste du PS dans le Val d’Oise, et portés à la connaissance du public, « l’un d’entre eux ne concerne pas Monsieur Ali Soumaré » reconnaissent les avocats de Francis Delattre. Le jugement du 8 février 2007 pour « faits de vol aggravé, vol avec violence et usage de cartes de paiement contrefaites », concerne effectivement un homonyme, comme l’a révélé mardi la procureure de Pontoise.

« Monsieur Francis Delattre présente à Monsieur Ali Soumaré ses excuses publiques pour cette erreur » indique le communiqué qui insiste sur « l’existence et la nature des quatre autres événements » qui sont « confirmées. »