A l’occasion de la 11ème édition de Tremplin Entreprises qui s’est déroulée les 12 et 13 février derniers au Sénat, l’entreprise technopolitaine de Cergy-Pontoise, MA.I.A Woundcare a été doublement primée. Après avoir obtenu le « Grand prix » dans la catégorie Sciences de la Vie MA.I.A a également reçu le prix spécial de l’entreprise de croissance décerné par Alternativa (plate forme de négociation du marché non coté).

 Pour directeur général adjoint, Charles Thénoz, « MA.I.A Woundcare a retenu notre attention parce qu’elle présente à nos yeux les trois piliers d’une croissance potentielle : le savoir-faire de l’équipe de direction et de l’équipe opérationnelle, la cohérence de la stratégie et du modèle économique et le réalisme qui s’exprime au travers de la maîtrise de technologies industrielles performantes. »

Spécialisée dans la conception, le développement et la commercialisation d’une nouvelle génération de pansements, cette entreprise a été créée par Sébastien Perrin et Sébastien Giraudier sur la base des travaux de thèse de ce dernier à l’université de Cergy-Pontoise (laboratoire ERRMECE) portant sur la cinétique de formation de matrices d’hydrogels.

Grâce à cette technologie, MA.I.A développe des pansements thérapeutiques innovants qui permettent une bonne cicatrisation des plaies chroniques et durables qui pourraient donner lieu à complication. Il s’agit par exemple de plaies de patients diabétiques qui, mal prises en charge, pourraient dans certains cas mener à une amputation. Ils permettent également de diminuer la douleur du patient.

Grâce à une collaboration avec l’Université de Cergy-Pontoise lui mettant à disposition bureaux et laboratoires, MA.I.A a su faire reconnaître ses innovations en obtenant successivement de nombreux prix (concours régional PM’UP, concours national pour la création d’entreprises de technologie innovante, grand prix Innovact …) et s’entourer de nombreux soutiens d’organismes comme l’ACCET-Val d’Oise Technopole, Oséo, le Centre Francilien de l’Innovation, Réseau Entreprendre…

 Après plus de 2 ans d’activité, MA.I.A compte 6 salariés, finalise ses premiers prototypes et a déjà réussi à lever plus de 500.000€ de fonds auprès de business angels. D’ores et déjà les retours des premiers produits tests sont très satisfaisants et prometteurs.

La mise sur le marché hospitalier est prévue pour 2011.