Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-language:EN-US;}

Depuis son passage aux responsabilités et compétences élargies en 2009, l’université de Cergy-Pontoise peut définir ses axes stratégiques de développement et proposer un budget prévisionnel en conséquence. En matière de recherche, le conseil scientifique de l’établissement répartit ainsi les crédits en fonction des axes de développement de la recherche. François Germinet , vice-président développement stratégique et ressources humaines de l’université de Cergy-Pontoise depuis janvier 2010 (1), détaille les priorités du budget recherche pour 2010-2013, période du nouveau contrat quadriennal de l’établissement.

 

 Un budget recherche en forte hausse

Le budget recherche de l’université (hors salaire des titulaires) passe de 2,5 millions d’euros en 2006 à 9 millions d’euros en 2010. Il devrait continuer à évoluer en 2011 et 2012 pour atteindre 11 millions d’euros en 2013. Cette hausse s’explique, d’une part, par la forte augmentation des contrats de recherche – de 500 000 euros en 2006 à 5 millions d’euros en 2009 – et, d’autre part, par l’effort de l’établissement qui dégagera 4 millions d’euros là où l’État avait contractualisé pour 2 millions d’euros en 2006. Enfin, globalement, les laboratoires de recherche ont vu leur dotation annuelle de base augmenter de 50%. 

 

Priorité aux études doctorales

L’université donne également la priorité aux doctorants via la création d’un institut des études doctorales, ouvert à tous les étudiants du PRES Cergy University. "Cet institut est destiné à mieux les accompagner tout au long de leur thèse et à les préparer à un monde du travail en forte évolution., explque François Germinet (1) , vice-président développement stratégique et ressources humaines de l’université de Cergy-Pontoise L’institut est notamment en charge de l’accueil des doctorants, de la formation complémentaire, de la soirée de remise des doctorats et du suivi des anciens".

La création de cet institut s’accompagne d’une montée en puissance des écoles doctorales qui voient le nombre de contrats doctoraux sur crédits État augmenter de 40% (hors conventions CIFRE et contrats doctoraux spécifiques). Ces mesures représentent l’apport d’environ 700 000 euros supplémentaires dans le dispositif doctoral dès 2010 et d’1 million d’euros à terme en 2013.

 

Institut des études avancées

Créé en 2007, l’institut des études avancées de l’université de Cergy-Pontoise organise chaque année des semestres thématiques regroupant des manifestations scientifiques (colloques, conférences, école d’été, etc.). En 2010, l’institut propose 3 semestres thématiques : "Éduquer et transmettre", "Éthique : quelles valeurs véhiculer pour demain ?" et "Matériaux et innovation" (2).  Depuis la création de cet institut, l’université a multiplié par trois le nombre de professeurs étrangers invités entre 2006 et 2009. Enfin, le projet de construction d’une maison internationale de la recherche, pour partie dédiée à cet institut des études avancées, est entré dans sa phase active en 2009.

 

Mesures d’attractivité pour le recrutement des enseignants-chercheurs

 Le budget 2010 prévoit également d’affecter 400 000 euros au financement de mesures d’attractivité et d’aides au retour à la publication. "Ces mesures permettront de proposer aux enseignants-chercheurs, lors de leur recrutement, des conditions optimales d’intégration à l’université (décharges d’enseignement, recrutement d’assistant, crédits d’équipement et de fonctionnement), développe François Germinet (photo), vice-président développement stratégique et ressources humaines de l’université de Cergy-Pontoise Elles permettront également d’aider substantiellement des enseignants-chercheurs déjà en poste à réaliser un travail de recherche particulier."

 

Valorisation et transfert de technologie

"Un autre axe stratégique pour l’université réside dans la valorisation et le transfert de technologie : une enveloppe budgétaire supplémentaire est dégagée pour accompagner les dépôts de brevets, les études de marché et le montage de projets européens à fort potentiel économique", explique François Germinet. Les axes scientifiques porteurs de l’université, en lien avec les pôles de compétitivité et les autres établissements du PRES Cergy University sont l’intelligence embarquée, les matériaux innovants, le diagnostic moléculaire.

 

(1)  François Germinet était précédemment vice-président du conseil scientifique. Hung The Diep, ancien directeur de l’UFR sciences et techniques, lui a succédé.

(2)  Programmes complets sur www.u-cergy.fr/semestresthematiques

(3)  Reportage sur la journée d’accueil des doctorants organisée fin 2009 : www.u-cergy.fr/rubrique2132.html