Le maire Yanick Paternotte réfute les chiffres soutenus par le Conseil général pour la construction de la Maison de la petite enfance à Sannois, inaugurée le 21 janvier dernier. 

 Yanick Paternotte, maire de Sannois ne décolère pas, après la parution d’un article dans le magazine départemental « Le Val d’Oise, c’est vous », en février, sur le financement de la nouvelle crèche de Sannois, ouvert le 21 janvier, en présence de la secrétaire d’Etat chargée à la famille Nadine Morano.

Dans un communiqué, l’élu sannoisiens s’emporte contre le manque de modestie du Conseil général, qui « vante sa participation financière » sur la Maison de l’enfance en oubliant les autres partenaires. « Je ne nie pas cette participation – qui, rappelons-le, a été décidée sous la présidence de François Scellier -, essentielle à la réalisation du projet, et pour laquelle la Ville de Sannois remercie le Conseil Général. Cependant, je suis choqué de voir avec quelle facilité et quelle désinvolture les autres financeurs du projet sont oubliés dans cet article ! Comme si le Conseil Général était le seul investisseur ! », dénonce le maire de Sannois.

Il rappelle que sa commune reste le principal financeur du projet avec 1 100 000 euros, et que la CAF (Caisse d’allocation familiale) et le Conseil régional ont également participé au financement à hauteur respectivement de 716 578 et 150 000 euros. Tandis que « la participation du Conseil général ne représente donc que 27% du coût global HT de l’opération ».

Du côté de l’assemblée départementale, on ne bouge pas d’une ligne. « Le Val d’Oise, c’est vous est la publication du Conseil général, a-t-elle rétorqué dans le journal de L’Echo-Le Régional. Rien d’étonnant donc à ce qu’elle mette en exergue les réalisations et investissements de cette institution sur le territoire. »