Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4


/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family: »Times New Roman »;
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

 Les filles de l’Olympique Sannois-Saint-Gratien ont raté l’occasion de faire un grand pas vers le maintien en s’inclinant sévèrement 40 à 62 face à Geispolsheim ce week-end. Toujours en Nationale 2, les Franconvilloises ont profité de cette 22e journée de championnat pour rebondir face au Centre fédéral, dominé 77-71. Les partenaires de Majoula Coulibaly remontent à la 5e position de la poule D. Après avoir été battus de 9 points à l’aller, les hommes de l’Entente Cergy-Osny-Pontoise ont réussi à s’octroyer un point-average particulier en venant à bout de Trappes-Saint-Quentin sur le score de 92-75. Les protégés de Frédéric Dubois se calent désormais au pied du podium de la poule D de Nationale 2.