Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4


/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family: »Times New Roman »;
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

Il y aura deux boxeurs valdoisiens en finale des championnats de France amateurs samedi 13 mars aux Mazures (Ardennes). Le poids coq (-54kg), Lucchino Gatti, a obtenu son billet en battant nettement (7-1) en demi-finale Geoffroy Dos Santos (Les Mureaux). Le pensionnaire du club d’Argenteuil sera le plus jeune représentant francilien lors des finales. Chez les super-lourds, le Cergyssois Ibrahima Mariko a eu toute les peines du monde à prendre la mesure de Dimitri Balossa (Les Mureaux). Il a même été déclaré vaincu dans un premier temps avant que le deuxième pointage ne lui offre la victoire (10-10 puis 22-21 au 2e pointage).