Le patron des socialistes dans le Val d’Oise a vivement réagi aux propos tenus par le chef de file des sénateurs UMP sur la Chaîne Parlementaire. Gérard Longuet a jugé préférable de nommer à la Halde (Haute Autorité de Lutte contre les discriminations) quelqu’un du « corps français traditionnel » plutôt que le socialiste Malek Boutih. Pour Dominique Lefebvre, c’est clairement un nouveau dérapage. « Aujourd’hui les ténors de l’UMP sont en passe de brouiller définitivement la frontière qui avait existé à une époque entre la droite républicaine et le Front national » estime-t-il.

 Gérard Longuet, président du groupe UMP au Sénat, a déclaré mercredi lors d’un débat sur la chaîne LCP que le socialiste Malek Boutih n’était pas un bon choix pour diriger la Halde  parce qu’il ne faisait pas partie du « corps français traditionnel ». « Si vous voulez, les vieux Bretons et les vieux Lorrains – qui sont d’ailleurs en général italiens ou marocains – doivent faire l’effort sur eux-mêmes de s’ouvrir à l’extérieur. (…) Si vous mettez quelqu’un de symbolique, extérieur, vous risquez de rater l’opération » a-t-il poursuivi pour expliquer son choix. Une intervention qui a aussitôt créé la polémique. Une de plus, une de trop pour le maire socialiste de Cergy.

« Si on comprend M. Longuet, et ses justifications embrouillées n’y changent rien, la meilleure façon de lutter contre les discriminations, c’est de commencer à en faire, entre les « vrais » Français et les autres, en fonction de l’origine »
ironise Dominique Lefebvre. En cause selon lui : le débat sur l’identité nationale « voulu coûte que coûte par Nicolas Sarkozy et porté par le zélé Eric Besson. » Le patron des socialistes dans le Val d’Oise voit dans ces petites phrases une droite qui révèle « son vrai visage. » « Il n’est pas beau » commente-t-il.

« Pour eux, un Ali Soumaré ne peut pas être un candidat légitime (…) Pour eux, un Malek Boutih ne fait pas vraiment partie de la Nation française et le chef des sénateurs UMP le dit tranquillement à la télévision » poursuit-il.

Et le premier secrétaire du PS 95 d’ajouter : « C’est insultant pour Ali, Malek et tous les Français dont la peau n’est pas aussi pâle que celle de M. Longuet ou les cheveux aussi raides. Ce n’est pas moins insultant pour « les vieux Bretons et les vieux Lorrains », à qui Gérard Longuet prête bien vite des vues aussi courtes que les siennes. »