"C’est un bon résultat vu le contexte particulier du Val d’Oise." Avec un score de 5,34%, Jean-Michel Ruiz, tête de liste du Front de gauche dans le département, affiche une pointe de satisfaction. Pourtant, le résultat est moins bon qu’au niveau régional (6.55%) … la faute à la présence de Robert Hue sur la liste PS.

 La campagne a été mouvementée pour le Front de Gauche en raison de la présence des communistes Robert Hue et Marie-José Cayzac sur la liste socialiste. "Cela a forcément joué dans le vote. Le positionnement de Robert Hue a troublé les électeurs", lâche Jean-Michel Ruiz au sujet du MUP.

Autre difficulté rencontrée : Ali Romdhane, démissionnaire du Parti de gauche, avait même appelé les électeurs à ne pas voter pour le Front de gauche, à la suite d’un différend avec le parti de Jean-Luc Mélenchon. "Mais ça n’a pas pesé", pense la tête de liste départementale.

L’abstention : "c’est inquiètant surtout dans les quartiers populaires"

Même si son score est inférieur à la moyenne francilienne du Front de Gauche (6,55%), Jean-Michel Ruiz est fier de sa "campagne dynamique de terrain". "On est devant le Modem, le NPA ou encore LO".

Pour le chef de file valdoisien, une seule ombre au tableau : l’abstention. "C’est inquiétant, surtout dans les quartiers populaires. Il y a seulement eu 36% de participation à Argenteuil", regrette-t-il. L’élu espère une mobilisation pour le second tour et "battre la droite de Poniatowski et de Sarkozy."