Le socialiste Ali Soumaré et l’UMP Axel Poniatowski ont pris respectivement le train et le bus ce lundi. Ali Soumaré était accompagné, à Sarcelles, de Jean-Paul Huchon. Axel Poniatowski était, lui, avec Valérie Pécresse à Villiers-le-Bel.

Le président sortant de la Région Ile-de-France voit dans le score de sa tête de liste en Val-d’Oise, arrivé devant l’UMP, « un signe encourageant de ce que les Franciliens veulent vivre ensemble et que les jeunes prennent toute leur place dans la société que nous construisons, qu’ils soient issus de l’immigration ou pas ». Ali Soumaré vante, lui, « un travail de terrain collectif. »

Venus à la gare de la ligne D du RER à Arnouville-lès-Gonesse, Valérie Pécresse et la tête de liste valdoisienne, Axel Poniatowski, ont évoqué le cas du barreau de Gonesse, symbole selon eux de « l’immobilisme de la région ». « Un projet prévu en 2000 qui verra le jour en 2017 » renchérit la candidate UMP. Dans cette dernière ligne droite d’une campagne longue et rude, le parti de la majorité présidentielle veut mobiliser. « C’est une nouvelle campagne qui s’ouvre car nous allons enfin parler de la région et ça fait longtemps que je l’attends » lâche la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. De son côté, Axel Poniatowski regrette « les mauvais scores de l’UMP à Villiers-le-Bel et Gonesse » notamment. « Mais la caractéristique la plus importante c’est l’abstention. Ca pose question et c’est une des raisons de notre présence ici » a-t-il ajouté.