Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4


/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

L’Entente Cergy-Osny-Pontoise semble enfin avoir trouvé son rythme de croisière au sein de la poule D de Nationale 2. Les hommes de Frédéric Dubois (4e) viennent d’engranger un quatrième succès consécutif en disposant des Alsaciens de Gries-Oberhoffen (3e), 89 à 85, grâce notamment à 25 points de Richecoeur et 23 de Delar. Ce succès permet aux Valdoisiens de conforter leur 4e place au classement. Chez les filles, ce n’est pas le même refrain. Les Franconvilloises chutent à la 7e place de leur poule de Nationale 2 suite à leur défaite à Furdenheim, 86 à 70. Les féminines de l’Olympique Sannois-Saint-Gratien n’ont rien pu faire chez le leader Wasquehal et se sont inclinées 66 à 52. Les protégées de Frédéric Simonet ne disposent plus que d’un petit point d’avance sur la zone de relégation.