Mercredi matin, deux braqueurs armés d’un fusil à pompe et cagoulés ont fait irruption dans le bureau de Poste du quartier Joliot-Curie. Deux agents étaient présents. L’un d’eux a été légèrement blessé par un coup de cross et admis à l’hôpital d’Argenteuil. Le ministre de l’Industrie, Christian Estrosi, venu sur place pour apporter son soutien aux agents de La Poste, a annoncé vouloir « renforcer la sécurisation des bureaux de postes les plus exposés. » Le maire socialiste, Philippe Doucet, en a profité pour lui rappeler « le manque d’effectifs policiers sur Argenteuil. »

Visite « spontanée » du ministre de l’Industrie ce matin à Argenteuil. Quelques heures après le braquage du bureau de poste de la galerie marchande de Joliot-Curie, Christian Estrosi est venu apporter son soutien aux deux agents présents. L’un a été blessé à coup de cross lors du casse mais ses jours ne sont pas en danger, l’autre est traumatisé.

« Il faut équiper les bureaux de poste de sas avec double porte et de vidéo-protection »

Pour renforcer la sécurité dans les quelques 250 bureaux de Poste les plus exposés dont celui d’Argenteuil, le ministre a annoncé qu’il voulait « une contribution importante sur la modernisation et la sécurisation des bureaux » dans le cadre du plan de modernisation de La Poste. « Sur les 2,7 milliards de financement du plan, il y a de quoi équiper tous les bureaux de postes en cités sensibles ou qui ont déjà été victimes de braquage », a-t-il déclaré sur place. Pour cela, « il faut les équiper de sas avec double porte, de vidéo-protection extérieures et intérieures », a expliqué Christian Estrosi. Le député UMP d’Argenteuil, Georges Mothron estime même, dans un communiqué, que ce drame aurait « certainement pu être évité si le Maire d’Argenteuil n’avait pas stoppé la généralisation des caméras de vidéo sécurité municipales sur Argenteuil, débutée en 2007 par Georges Mothron ainsi que son équipe municipale. »

« J’invite le ministre de l’intérieur à venir constater les dégâts de sa politique »

A ces moyens techniques, le maire Philippe Doucet voudrait voir s’ajouter des moyens humains. Le socilaiste a profité de cette visite ministérielle « compassionnelle » pour rappeler au représentant du gouvernement « le manque d’effectifs policiers sur Argenteuil, troisième ville d’Ile-de-France où vivent 104 000 habitants. »

« Le conseil municipal d’Argenteuil a adopté trois motions depuis deux ans pour demander à l’Etat de renforcer et d’adapter les effectifs policiers à l’échelle d’une grande ville comme Argenteuil, à commencer par la réouverture du bureau de police d’Orgemont » poursuit l’élu.
 
« J’invite le ministre de l’intérieur à venir constater les dégâts de sa politique, des refus obstinés de lui-même et de ses prédécesseurs d’engager sur la ville les contingents nécessaires à la sécurité des Argenteuillais : refus d’une unité territoriale de quartier, refus de forces mobiles… Pourtant la sécurité et la tranquillité des Argenteuillais sont de la responsabilité et du devoir de l’Etat républicain » conclut-il.