L’inspection académique a révélé les prochaines ouvertures et fermetures de classes dans le département. 1317 écoliers supplémentaires sont attendus sur les bancs de l’école. Mais le SNUIPP déplore la baisse du nombre de classes.

 1317 élèves en plus prendront le chemin de l’école dans le Val d’Oise à la rentrée prochaine. Un chiffre légèrement en recul par rapport à septembre dernier, selon le comité technique paritaire départemental de l’inspection académique.

Pour l’année 2009-2010, 1 500 élèves supplémentaires avaient été notamment accueillis dans les écoles du premier degré, pour un effectif de 139 676 écoliers dans le 95. L’inspection académique a prévu 42 ouvertures de classes (15 maternelles et 27 primaires) contre 44 fermetures (14 maternelles et 30 primaires).

« La situation est encore plus dégradée »

Des ajustements sont encore possible en juin lors d’une deuxième réunion. Puis dans un dernier temps, au lendemain de la rentrée de septembre. Par ailleurs, 37 ouvertures et 20 fermetures de classe, dans les écoles maternelles et primaires restent également à décider.

Kamel Ould Bouali, secrétaire départemental du SNUIPP, le syndicat enseignant majoritaire du premier degré, a fait part de sa crainte. « La situation est encore plus dégradée qu’à la rentrée précédente », déclare-t-il au Parisien.

Le SNUIPP « a identifié 90 écoles susceptibles d’avoir besoin d’une ouverture de classe ». Soit presque « trois fois plus que les 37 listées par l’inspection académique ». « Le taux d’enseignants est en baisse, il atteindra 5,18 pour cent élèves, contre 5,27 au niveau national, lâche Kamel Ould Bouali. Le nombre d’emplois est déjà passé de 7 113 enseignants en 2008 à 7 023 en 2009. »