Le président du Conseil général se félicite dans un communiqué du résultat obtenu par la liste conduite par Jean-Paul Huchon et Ali Soumaré. Il « montre que la gauche rassemblée sait convaincre les électeurs et l’emporter sur une droite ringardisée, sans programme ni valeurs », explique Didier Arnal.
 
Alors que les résultats définitifs dans le Val d’Oise ne sont pas encore connus, le président du Conseil général sait que la liste menée par Ali Soumaré dans le département termine devant d’Axel Poniatowski. « Ces résultats inspirent et obligent les forces de la gauche valdoisienne : ils l’inspirent car toutes les forces de la gauche valdoisienne ont désormais fait la preuve que l’union et le rassemblement mènent à la victoire, y compris dans des territoires traditionnellement dits de droite », indique-t-il.
 
Didier Arnal veut d’ores et déjà tirer des enseignements de ce scrutin, avec comme objectif avoué les cantonales en 2011. « Face à une droite godillot qui, coûte que coûte, et contre les intérêts même des Valdoisiens, s’est résolue à l’obéissance envers l’Elysée, la gauche doit continuer à mener au niveau local un projet alternatif et innovant » poursuit l’élu socialiste.
 
« Les prochaines cantonales seront l’occasion de présenter un nouveau projet de progrès et de résistance contre la casse du pacte républicain menée par Nicolas Sarkozy et relayée par les barons en fin de course de la droite valdoisienne » appuie-t-il.
 
S’il estime que les abstentionnistes ont « clairement sanctionné la soumission des barons locaux de la droite aux directives dogmatiques de l’Elysée », Didier Arnal interprète ce message comme une obligation pour la gauche de « construire une force d’alternance nouvelle et unie. »
 
Enfin, ce résultat devra être bénéfique pour le Val d’Oise, selon le président du Conseil général. « Cette victoire aux régionales permettra à de nombreux projets concrets de voir le jour dans les tous prochains mois », explique Didier Arnal.