Le nouveau préfet du Val-d’Oise a réuni jeudi 1er avril les acteurs du logement social. Vingt-six communes du département sont encore sous la barre des 20% de logements sociaux. Elles ont jusqu’à la fin de l’année 2010 pour respecter leur engagement triennal 2008-2010.
D’ores et déjà, 771 logements locatifs sociaux ont été financés en 2008 dans ces communes et 533 en 2009, soit un total de 1304 logements. "Ces résultats satisfaisants restent toutefois disparates entre les communes", note la préfecture. Les villes qui ne respectent pas leurs obligations seront passibles d’une amende. "Il n’y a pas de mauvaise volonté", assure Pierre-Henry Maccioni, le préfet du Val-d’Oise. Voir son interview.

26 communes du Val-d’Oise concernées par l’article 55 de la loi SRU doivent – dans le cadre de leur engagement triennal 2008-2010 –  construire 960 logements sociaux à l’horizon 2010 (et 5859 pour atteindre le seuil de 20 %) : 

La Frette-sur-Seine (1.05%) *
Frépillon (1.52%)
Montlignon (2.02%)
Nesles-la-Vallée (2.05%)
Auvers-sur-Oise (3.99 %)
Le Plessis-Bouchard (4.48%)
Mériel (5.56%)
Parmain (5.89%)
Butry-sur-Oise (7.04%)
Margency (7.64%)
Enghien-les-Bains (8.49%)
Saint-Prix (11.79%)
Saint-Leu-la-Forêt (12.07%)
Andilly (12.26%)
Cormeilles-en-Parisis (14.59%)
Herblay (15.16%)
Beauchamp (15.32%)
L’Isle-Adam (16.12%)
Deuil-la-Barre (16.49%)
Méry-sur-Oise (17.87%)
Montmorency (17.88%)
Domont (18.25%)
Menucourt (18.46%)
Champagne-sur-Oise (19.02%)
Saint-Brice-sous-Forêt (19.62%)
Taverny (19.86%)

 

* pourcentage de logements sociaux au 01/01/2009

 

http://www.dailymotion.com/embed/video/xcsjtc