Eddie Aït, président du groupe PRG-MUP au conseil régional d’Ile-de-France et maire de Carrières-sous-Poissy (78), a adressé au Premier ministre une lettre ouverte demandant la démission du secrétaire d’Etat, Christian, Blanc chargé du développement de la région capitale, a-t-il indiqué ce jeudi dans un communiqué. Il dénonce « la méthode “anti-démocratique“ de l’Etat sur la mise en œuvre du Grand Paris ».

Alors que le projet de loi sur le Grand Paris doit être examiné au Sénat à parti de mardi, Eddie Aït estime que « la représentativité des collectivités locales est volontairement réduite à son minimum, que ce soit dans le processus de décision ou dans la mise en oeuvre du projet ». L’édile de Carrières-sous-Poissy ajoute que « le projet d’ensemble est en contradiction avec les compétences d’aménagement et de transport de la région et des autres collectivités ».

Fraîchement élu conseiller régional, il regrette que la région ne soir pas « explicitement présente dans les organes décisionnaires de la Société du Grand Paris ou de l’établissement public Paris-Saclay, deux entités créées dans le cadre du Grand Paris, et contrôlées majoritairement par l’Etat ».