31 l’année dernière contre 33 en 2008 et surtout 52 en 2007, le nombre d’agressions physiques ou verbales envers les médecins valdoisiens baisse très légèrement en 2009 selon un rapport de l’Observatoire pour la sécurité des médecins. Dans le classement par département, le Val d’Oise est en deuxième position derrière la Seine-Saint-Denis.

 Pour le Conseil de l’Ordre des Médecins du Val d’Oise, ce classement n’est pas forcément significatif. « Il n’y a pas eu d’agressions lourdes comme il y a quelques années », précise le docteur Impens. « Dans le département, les médecins ont la possibilité de déclarer toute violence via notre site Internet. Pour les autres types de déclaration, notre secrétaire fait du très bon travail. Il y a donc une bonne remontée des information de ce côté-là » ajoute-t-il.

Au niveau national, les agressions verbales représentent 54% des faits signalés, suivent ensuite les vols ou tentatives de vols (23%) puis les agressions physiques (16%). Ce sont les généralistes les plus touchés (62%).