Au Théâtre 95 le vendredi 23 avril à 21h et le mardi 15 juin à 21h : Ma Peau sur la table. Chantier autour de Louis-Ferdinand Céline, d’après les textes et interviews de Louis Ferdinand Céline. 

Mise en scène et conception de David Ayal et Géraud Bénech, avec Stanislas de la Tousche.

« Voici venu ce chantier autour des derniers romans et interviews de Louis-Ferdinand Céline. Une étape d’un futur spectacle qui se construit pas à pas en se  cherchant.
Pour mieux saisir ce qui est en jeu dans ces textes, quelques repères biographiques : Juin 1944 – l’Histoire bascule. Menacé de mort, Céline, l’auteur du Voyage au bout de la nuit, le médecin, le collabo, l’antisémite, quitte Paris en catastrophe… destination l’Allemagne.
Errance de palaces décatis en villes bombardées.
Un but… le Danemark, la liberté, une réserve d’or.
Céline est arrêté en décembre 1945, à Copenhague… la vie sauve contre la prison… puis l’exil, le grand Belt, au Nord… au froid, 5 ans ! Il écrit.
1951 – Retour en France – procès – installation à Bellevue, en ermite, sur les hauteurs de Meudon…
Brisé, cassé en deux, mais toujours accroché à sa plume, Céline poursuit, s’éreinte… publie Féérie et D’un château l’autre et deux autres romans encore…Comme toujours, c’est dans la vie, la sienne qu’il puise la matière brute… présent, passé, souvenirs. Quelques visiteurs… des proches – et bientôt les journalistes… micros, caméras ; il faut vendre… se vendre. Céline fait son numéro. Céline est mort il y a bientôt 50 ans. Autour de l’homme et de l’œuvre la polémique reste vive. Céline divise… Célinophiles – Célinophobes, on s’étripe, on s’injurie parfois.
La liberté totale qu’il prend avec lui-même, avec la langue, avec les autres fait violence. Elle est le miroir d’un monde violent… le sien… Sans doute aussi le nôtre. »
Géraud Bénech

Réservations : 01 30 38 11 99 ou www.theatre95.fr