La fédération départementale Val d’Oise du Parti radical a pris acte du vote du budget du Conseil général par 20 voix contre 19. Elle regrette cependant « qu’il ait été adopté aussi tardivement, contraint et soumis au seul conflit interne au sein du Parti Socialiste. » « Ce budget ne correspond pas aux réelles attentes des valdoisiens en cette période de crise financière, économique et sociale, et ne participe pas suffisamment à l’effort de développement durable » reproche son président Michel Montaldo.