Les efforts de la SNCF sur le TGV pour permettre aux voyageurs aériens de se déplacer n’ont visiblement pas été perçus d’un bon œil du côté des usagers du RER D. « La SNCF annonce à qui veut l’entendre qu’elle renforce les liaisons TGV (…) et se permet au même moment de réduire le service proposé aux usagers de la ligne D, qui voyagent depuis plus de 10 jours dans des conditions de transport dégradées » s’insurge l’association SaDur. Elle demande donc à la SNCF mais aussi au Stif un remboursement partiel des abonnements Navigo pour les usagers de la ligne D.

 Temps de parcours allongés, trains bondés dans lesquels tout le monde ne peut pas monter, interconnexion entre Gare de Lyon et Chatelet plus assurée, la grève qui touche depuis plus de dix jours la SNCF se fait particulièrement ressentir par les usagers de la ligne D du RER, l’une des plus sinistrées de la région. Dernier exemple en date : « vendredi 16 avril, une série d’alertes radio intervenues en début d’après-midi ont paralysé le trafic pendant plus d’une heure et ont largement désorganisé le fonctionnement de la ligne jusqu’en début de soirée (retards supérieurs à 30 min et nombreux trains supprimés), rendant le trajet retour particulièrement éprouvant pour les usagers de la ligne D, déjà fatigués par la durée du conflit » indique l’association d’usager SaDur.

L’association SaDur demande au Président de la SNCF, Guillaume Pepy, « d’honorer sa promesse de rembourser tous les usagers victimes de la grève », et au STIF, qui a autorité sur les tarifs des transports en Ile-de-France, « une réduction sur les abonnements Navigo pour les usagers du RER D. »

Pour soutenir cette demande, l’association SaDur lance une e-petition à l’adresse suivante : http://www.ipetitions.com/petition/remboursement/