Le récent rapport de la Commission « Grandes Salles » présidée par l’ancien entraîneur de l’équipe de France de handball, Daniel Costantini, confirme le retard de la France en matière d’infrastructures susceptibles d’accueillir les grands évènements sportifs internationaux en salle. A l’étude depuis deux ans, une telle « Arena » pourrait voir le jour à Sarcelles. La ville en tout cas se déclare prête à accueillir une enceinte de 20 000 places conçue pour recevoir des évènements sportifs mais aussi des spectacles de grandes envergures. « Toutes les conditions sont désormais réunies pour faire aboutir ce projet » estime le maire PS, François Pupponi.

Alors que la France, à l’image de ses handballeurs, se distingue dans les sports pratiqués en salle, le pays n’est, à l’heure actuelle, pas en mesure d’accueillir une compétition sportive d’envergure européenne ou mondiale sur son territoire. La faute à un manque de structure, que le Palais Omnisports Paris-Bercy (POPB) ne peut combler seul,  à en croire le rapport remis à Rama Yade en mars dernier.

Dans ce document, la Commission « Grandes Salles » préconise le développement d’ici 2015 d’une nouvelle génération de grandes salles de type «Arena » dans l’hexagone. « En mesure de présenter un projet déjà abouti », la ville de Sarcelles se déclare « prête » pour une implantation sur son territoire. Elle vient d’en informer officiellement le gouvernement, le Conseil régional d’Ile-de-France et le Conseil général du Val d’Oise.

Un investissement de 130 M€

Depuis deux ans maintenant, François Pupponi, député-maire PS de Sarcelles, travaille en partenariat avec la communauté d’Agglomération Val de France et l’EPA Plaine de France sur un projet d’implantation d’une grande salle couverte et multifonctionnelle. « Il insufflerait une nouvelle dynamique économique, sociale, sportive et culturelle tant pour la ville que pour la région » estime-t-il.    

Sur le modèle des « Arenas » développées dans toute l’Europe, cet équipement ambitieux dont l’investissement a été estimé à 130 millions d’euros aura pour vocation d’accueillir les compétitions internationales de sports de salle mais également des évènements culturels de grande envergure. Le site retenu présente quelques atouts selon la mairie. « Totalement intégré au milieu urbain, il cumule le double avantage de se trouver à proximité de Roissy et d’être bien desservi par les transports en commun avec le RER D à 400 mètres » indique-t-elle.

« Toutes les conditions sont désormais réunies pour faire aboutir ce projet »

Comme le précise François Pupponi, « le rapport "Arenas 2015" vient confirmer la conviction que nous portons depuis 2 ans : le niveau d’équipement sportif actuel de la Région Ile-de-France ne correspond pas à la place que notre pays souhaite occuper sur la scène européenne. » « Pour le Val d’Oise, et dans le cadre du Grand Paris, notre projet d’Arena s’inscrit dans un développement plus global », ajoute-t-il, avec les pistes évoquées de création d’une gare à Gonesse et d’un circuit F1 à Villiers-le-Bel.

Pour François Pupponi, l’implantation d’une telle structure à Sarcelles, permettrait « de faire acte de candidature pour les grandes compétitions prévues en 2015, notamment le Championnat du monde de Handball et le championnat d’Europe de Basketball. » « Nous maîtrisons le foncier. Les études de faisabilité sont en cours. Toutes les conditions sont désormais réunies pour faire aboutir ce projet » conclut, optimiste, l’élu socialiste.