Dans un communiqué, le Parti de Gauche de Cergy réagit à l’annulation « contrainte et forcée » du 14e Furia Sound Festival qui devait se dérouler du 5 au 6 juin prochain à la base de loisir. Ses membres affirment ne pas comprendre l’arrêt de la subvention de 400 000 euros accordées à l’association Vivre Vite pour organiser cette manifestation culturelle. « La culture n’est pas une marchandise qui peut être soumise au "marché de la concurrence libre et non faussée" » écrit le Parti de Gauche.
 
L’annulation de la 14e édition du Furia Sound Festival a entraîné l’incompréhension du côté du Parti de Gauche cergyssois. Comme l’association Vivre Vitre, organisatrice de l’évènement, le parti met en avant la convention triennale adoptée par la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise qui devait assurer pour les années 2008, 2009 et 2010 une subvention annuelle de 400 000 euros aux organisateurs. L’existence de cette convention triennale a pourtant toujours été niée par le président de la CACP, Dominique Lefebvre.

Les membres du PG de Cergy ne comprennent donc pas pourquoi cette subvention « n’a pas été appliquée pour l’édition 2010 du Furia » ni « comment il est possible que les organisateurs apprennent par voie de presse que la base de loisirs de Cergy-Pontoise ne leur avait pas été accordée. »

« C’est dans l’intérêt général, et notamment celui des jeunes qu’il convient de faire vivre la scène culturelle dans notre agglomération, notre département et plus largement, dans notre région » ajoute Thierry Thibault dans ce communiqué, qui réaffirme au passage que son parti « défend plus que jamais l’intervention publique dans le domaine culturel. »