Le récent rapport Jamet sur la situation financière des départements français était sur toutes les lèvres ce matin au Conseil général. Et pour cause, le Val d’Oise fait partie des départements urbains dits « fragiles ». La majorité y voit une confirmation de son analyse sur les finances départementales, à savoir la responsabilité de l’Etat qui « ne compense pas suffisamment les charges qu’il transfère ». Pour l’UVO, ce rapport conforte ce que ces élus répètent depuis des mois en pointant les dérives de la gauche dans la gestion du portefeuille : « une augmentation carabinée de l’endettement et des dépenses de fonctionnement trop élevées par rapport à celles liées à l’investissement » résume Arnaud Bazin. Retrouvez les interviews vidéo du chef de file de l’UVO et du vice-président PS du Conseil général en charge des finances, Christophe Dulouard.