"De nombreux retards sont liés à l’infrastructure qui n’est pas en assez bon état pour absorber tout le trafic. Or celui-ci augmente sur la ligne D de 3 à 4 % par an. C’est énorme", explique le patron de la SNCF dans un entretien accordé à 20 Minutes. Guillaume Pépy annonce un nouveau plan d’actions à mettre en place qui vient d’être adopté par le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif).

"Dans ce plan, 120 millions d’euros ont été décidés pour améliorer la fluidité. Devant nous, il y a aussi un schéma directeur pour les dix prochaines années qui représenterait 1 milliard d’euros de création de voies et dont la programmation doit intervenir dans les prochains mois, explique le patron de la SNCF  Les travaux prendront du temps car nous les faisons, pour le compte de RFF, petit à petit chaque nuit entre le dernier train de 1 h et le premier train à 4 h 50. Pour parvenir à moins de 10 % de retard, il faudra plusieurs années".

Lire l’interview de 20 Minutes