Si elle reconnaît « avoir évoqué cette possibilité avec un certain nombre d’acteurs de la vie politique, économique et sociale du Val d’Oise afin de recueillir leur assentiment sur cette démarche », Laurence Marchand-Taillade dément sa candidature sur le canton d’Herblay, annoncée sur VOnews.fr lundi. « Je n’ai à ce jour pris aucune décision à ce sujet qui, je le rappelle, reste soumis à une désignation formelle » précise-t-elle.


 Etre l’administrateur d’un groupe Facebook de soutien à sa propre candidature aux élections cantonales de mars 2011 ne veut donc pas dire que l’on est candidate à ladite élection… Au lendemain de l’annonce de sa candidature sur le canton d’Herblay sur VOnews.fr, Laurence Marchand-Taillade se dit « étonnée » de l’apprendre par cet intermédiaire. Alors qu’elle reconnaît avoir évoqué cette possibilité avec différents acteurs du département, l’ex vice-présidente du MoDem95 indique aujourd’hui que le processus de consultation n’est « pas abouti » et que « cette annonce est prématurée et surtout elle fait fi de [son]travail et de [ses]engagements sur le département ce qui est intolérable. »

Dans ce communiqué, Laurence Marchand-Taillade regrette que « cette information ait été divulguée sans aucune vérification des sources. » A ce jour, sa décision n’est pas encore prise bien que le lobbying soit déjà mis en marche sur le Net, avec la création d’un groupe de soutien à sa candidature il y a quelques semaines. « Je vous ferai part, personnellement, de mes intentions après la clôture de la consultation prévue le 25 juin et désignation par les instances fédérales du PRG » précise-t-elle aujourd’hui.


Sur son site Internet (http://www.marchand-taillade.info), la page d’accueil ne laisse pourtant pas beaucoup de place aux doutes sur les intentions de la Radicale. « Soutenez ma candidature aux cantonales sur Facebook ! » peut-on y lire… En revanche, Laurence Marchand-Taillade n’a jamais précisé sur quel canton.