Le gouvernement a institué par une loi d’août 2008 une taxe locale sur la publicité extérieure. Elle s’applique à tous les commerces utilisant un support publicitaire, une enseigne ou pré-enseigne et est perçue au profit des communes. Une manne financière à laquelle vient de renoncer la commune de Cormeilles-en-Parisis pour les années 2009, 2010 et 2011.

« Compte tenu du contexte économique difficile de ces derniers mois, la municipalité de Cormeilles-en-Parisis a décidé de renoncer à cette recette supplémentaire pour les années 2009, 2010 et 2011 » précise la mairie dans un communiqué. Cette décision a été prise lors du dernier conseil municipal du 28 juin. La municipalité en appelle cependant au « civisme des entreprises et des commerçants Cormeillais pour ne pas multiplier les panneaux publicitaires pour autant. »