Coup dur pour Jean-Pierre Blazy. Le maire PS de Gonesse vient d’assister à une manœuvre qui pourrait bien s’avérer fatale à la candidature de sa ville pour accueillir Roland Garros en 2012. La Fédération Française de Tennis vient d’obtenir les courts de tennis de Jean-Bouin à Paris qui deviendront le centre d’entraînement pour les sportifs professionnels. Pire 3,2 millions d’euros ont été alloués pour la modernisation et la réfection du stade. Si cette attribution marque clairement l’attachement de la ville à garder le tournoi de Roland-Garros à l’intérieur de la capitale, Gilbert Ysern, le directeur du tournoi est moins catégorique. « Pour l’heure on continue de rencontrer les villes candidates et de travailler avec elles pour voir les meilleures offres possibles », a-t-il déclaré au quotidien 20 Minutes.  En effet, la ville de Gonesse reste néanmoins bien placée, ses nombreux atouts (son intégration dans le grand Paris et sa desserte exceptionnelle) n’ont pas laissé le jury indifférent. Rendez-vous en février 2011 lors du vote en assemblée générale.