Au lendemain de la révélation de l’existence d’une enquête préliminaire sur des soupçons de corruption dans l’attribution de logements HLM à Sarcelles, le conseiller municipal UMP Jacques Kas a écrit au maire socialiste. Il lui  propose "pour calmer les esprits des Sarcelloises et des Sarcellois très échaudés par ce nouvel événement" et "dans une volonté d’apaisement (…) d’associer activement les élus de l’opposition municipale dans le processus d’attribution des logements sociaux".

 Au-delà de l’affaire, l’élu UMP se fait le relais d’habitants qui lui font part de leur "incompréhension quant à l’occupation de logements sociaux par des personnes vivant seules dans de grands appartements ou parfois même dans des maisons alors que certaines familles avec des enfants vivent dans des logements devenus exigus"

"Le cours de la vie étant ce qu’il est, les situations de chacune et chacun changent tous les jours et malheureusement les services de la collectivité ne s’adaptent pas assez rapidement à ces évolutions. C’est bien la mise à jour de la situation de chaque locataire qu’il faut revoir afin de mettre en adéquation l’offre avec la demande. Cette adéquation devra bien évidement se faire avec humanité et respect des personnes", écrit Jacques Kas.