Le musée Archéa, qui a ouvert ses portes vendredi à Louvres, présente le résultat des fouilles menées ces trente dernières années dans les villes de la périphérie de la plateforme aéroportuaire. C’est toute une histoire enfouie qui remonte à la surface à mesure que le visiteur parcourt les trois niveaux de ce bâtiment moderne de 1290 m2 réalisé par la communauté de communes de Roissy Porte de France.

Principal intérêt du musée, ses cinq sépultures de l’époque mérovingienne (du Ve siècle jusqu’au VIIIe siècle) découvertes en 1987 dans le square voisin de Saint-Rieul. Les objets issus de ces cinq caveaux, sur lesquels figurent notamment des grenats en provenance d’Inde et de Bohême, permettent d’en savoir davantage sur les illustres ancêtres de la région. Il s’agirait de chefs francs (Regardez le reportage de VOtv sur le musée Archéa).

Le parcours chronologique

Section 1 : Les premières traces de l’implantation humaine

Les premières traces de l’implantation humaine en Pays de France datent de 100 000 ans avant J. C. L’homme pratique la chasse, la pêche et la cueillette. Il produit des objets et outils variés en pierre (silex), os, bois ou céramique. La période la mieux représentée est le Néolithique (-5000 à -2500). Les hommes se regroupent alors dans des petits hameaux, de deux ou trois maisons avec un enclos au coeur, sur un plateau ou en vallée sur des sols riches propices à l’agriculture. Dès l’âge du bronze (-2200 à -800) ils maîtrisent la métallurgie du bronze puis du fer.

Section 2 : L’âge du fer, époque gauloise
Les Parisii, peuple gaulois local, pratiquent de nombreux échanges commerciaux avec leurs voisins proches et plus lointains jusqu’à Rome. Leur mode de vie, leur culture, leur pratique de l’agriculture et l’artisanat nous sont connus par les textes romains et les fouilles archéologiques.
Des sites de nécropoles à Bouqueval et Roissy-en-France ont livré des tombes très riches de guerriers et d’hommes enterrés sur des chars d’apparat.

Section 3 : La civilisation gallo-romaine

L’arrivée des Romains entraîne une grande et lente transformation politique, économique et sociale. L’acculturation ou romanisation aboutit à un mélange entre les cultures romaine et gauloise qui se traduit dans le système monétaire, le mode de vie et les habitats galloromains.

Section 4 : Le haut Moyen Âge
Le territoire de la Francia est le coeur du royaume de Clovis et des Mérovingiens. Les grandes familles et l’abbaye de Saint-Denis possèdent des terres qui sont exploitées directement ou indirectement contre des redevances (prestations en nature et en service).


Section 5 : Le Moyen Âge classique

À l’époque de Charlemagne, le lien vassalique entre un seigneur et son subordonné se définit et se propage. La seigneurie, symbolisée par un château fortifié, devient le cadre de la vie quotidienne.

Section 6 : Le bas Moyen Âge

La guerre de Cent Ans est marquée en Pays de France par des pillages, des incendies et des révoltes paysannes. Le Château d’Orville à Louvres est l’exemple d’un château qui prend de l’importance dans le contexte de la guerre. Le roi de France incite les seigneurs locaux, dont les Galois d’Aunay, seigneurs d’Orville, à remettre en état et fortifier leur château.

Section 7 : La Renaissance

La période de la Renaissance est propice à un essor économique. Avec la croissance démographique de Paris, les réseaux commerciaux évoluent et les régions se spécialisent. Le Pays de France se caractérise par la culture de céréales et l’élevage des moutons. Il est aussi le cadre d’une activité potière en plein essor dans la vallée de l’Ysieux qui se commercialise dans toute l’Ile-de-France.


Section 8 : L’Époque Moderne : XVIIe–XVIIIe siècles

Au xviie siècle, la communauté paysanne est hiérarchisée et la classe de fermiers aisés prend de l’importance en Pays de France. De vastes corps de ferme sont bâtis dans les villages. De grands serviteurs du roi y achètent aussi des châteaux transformés au siècle suivant en demeures de plaisance, témoignant de leur prestige, comme à Roissy-en-France.

Adresse du musée
56 rue de Paris – 95380 Louvres
Tél. 01 34 09 01 02 ou 07

Jours et horaires

Musée ouvert du mercredi au vendredi
de 13h30 à 18h
Les samedis, dimanches et jours fériés
de 11h à 18h
Animation nocturne environ un vendredi par
mois de 18h à 20h30

Jours de fermeture

Le musée est fermé les lundis et mardis, le 1er mai et du 25 décembre au 1er janvier inclus

Tarifs entrée
Expositions et visites 3,50 € / 3 € résident CCRPF
Pass annuel 10 € / 8 € résident CCRPF
Autres tarifs sous certaines conditions
Gratuité pour les -26 ans et +65 ans et le 1er dimanche du mois pour tous.

http://www.dailymotion.com/embed/video/xern5b