Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4


/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

Forte de trois victoires en trois matchs face à la Biélorussie, l’Espagne et la Roumanie, l’équipe de France de tennis de table s’est qualifiée pour les quarts de finale des championnats d’Europe Ostrava (République Tchèque) pour la première fois depuis 2002. Une performance remarquable à laquelle Adrien Mattenet (n°80 mondial) n’est pas étranger. Le Valdoisien a remporté quatre des cinq rencontres auxquelles il a pris part. Le pensionnaire de l’AS Pontoise-Cergy a notamment terrassé trois sets à zéro l’Espagnol He Zhi Wen. Les Bleus retrouvent aujourd’hui sur leur route la Croatie. En revanche, l’équipe de France féminine va devoir se battre pour se maintenir en Elite après ses quatre défaites en quatre matchs. La Valdoisienne Audrey Mattenet (n°196 mondiale) n’a d’ailleurs pu remporter la moindre rencontre.