Alain Leikine rejoint finalement le Parti Radical de Gauche. L’arrivée du vice-président (ex-PS) du Conseil général du Val-d’Oise au PRG sera officialisé lundi 20 septembre à l’occasion d’une conférence de presse à sa permanence à Argenteuil. “On l’avait déjà soutenu, nous avons des convergences très fortes”, explique Elisabeth Boyer, présidente du parti radical de gauche du Val d’Oise. La décision a été prise dans  la perspective des élections cantonales : ”Je serai candidat sur mon canton, déclare à VOnews.fr Alain Leikine. Vu ce que j’entends, je pense que sauver Argenteuil-Ouest à partir de ma candidature n’est pas un gadget, c’est une nécessité pour la gauche

 Le PRG repose sur deux notions que je partage : la démocratie et la république, explique Alain Leikine. Mon ambition est de poursuivre mon action à Argenteuil où j’habite depuis 1977 et dont je suis élu depuis 1989. Mon objectif est de faire gagner la gauche. Je pense que sur mon canton, je suis le meilleur candidat”.

Alain Leikine se verrait bien soutenu par le PS. “Il faut qu’un vice-président sortant, qui n’a jamais failli à ses devoirs, soit réinvesti. A partir du moment où je libère le PS de complications, les choses sont beaucoup plus simples”. Et l’ancien socialiste de considérer que “cette situation va donner de l’espace à Dominique Lefebvre (patron du PS-95) et apaiser les esprits”.

Dominique Lefebvre n’était pas au courant, mardi, de l’arrivée au PRG de l’élu qui menaçait en mars dernier de ne pas voter le budget du Conseil général du Val-d’Oise s’il n’était pas réintégré au PS. “Cela faisait partie des hypothèses sur les choix et comportements d’Alain Leikine, réagit le secrétaire fédéral qui ne semble pas vouloir s’étendre sur le sujet. On verra comment se décanteront les choses sur Argenteuil”.