Les policiers ont saisi, jeudi, l’ordinateur de la responsable du service logement de la ville de Sarcelles lors d’une perquisition, révèle Le Parisien dans son édition Val-d’Oise. Cette investigation fait suite à l’ouverture d’une enquête préliminaire sur des soupçons de corruption dans l’attribution de HLM. La responsable du service logement en mairie, qui nie catégoriquement, avait été placée en garde à vue le 30 août avant d’être remise en liberté. Elle a été suspendue de ses fonctions « à titre conservatoire ».

Le maire PS de Sarcelles François Pupponi déclare dans le Parisien que "la ville participe à la recherche de la vérité en collaborant avec la justice". Il promet de poursuivre "tous ceux qui utiliseront l’affaire pour jeter l’oprobre sur Sarcelles", soulignant : "nous sommes victimes dans cette affaire".