Après la démission en mai d’Idriss Brouksy, conseiller municipal socialiste en  charge  du  handicap auprès de la mairie de Bezons, c’est au tour de Farid Berkane, conseiller municipal chargé des Sports, de quitter ses camarades de la section PS de Bezons. « Après avoir alerté les instances départementale et nationale sur le mode de fonctionnement anti-démocratique de cette section, j’ai le sentiment de ne pas retrouver les vraies valeurs de gauche qui sont les miennes » explique-t-il dans un communiqué. Une décision qui n’entame en rien ses fonctions auprès du maire communiste de la ville avec lequel il a « des rapports de travail francs et loyaux » ajoute-t-il.

Sympathisant du Parti socialiste depuis de nombreuses années, Farid Berkane a adhéré à la section PS de Bezons en novembre 2006 et participé activement aux campagnes des élections Présidentielles et Législatives de 2007, puis Municipales et Cantonales de 2008 sur le secteur. Aujourd’hui, plus en accord avec les pratiques du Parti Socialiste, il la quitte. « Il n’y a pas ou plus de débats politiques internes au sens noble du mot, pas de renouvellement intergénérationnel, existence de cumuls de mandats, inégalité dans les traitements des indemnités, etc… » reproche l’élu qui se montre particulièrement critique à l’égard de la gestion de cette section. « La section qui répertoriait une soixantaine de membres n’en est plus réduite qu’à une vingtaine de personnes, certains ayant choisi de ne plus y venir et d’autres de rejoindre le Parti de Gauche à Bezons par exemple. Cette situation ne correspond pas à l’idée noble que je me fais de la politique et du rôle des élus », ajoute-t-il.

Farid Berkane reprend donc aujourd’hui sa « liberté ». « A compter de ce jour, je me réserve la possibilité de donner une autre orientation politique et de réfléchir à la suite à donner à mon mandat actuel » conclut-il.