La récente annonce de la réalisation d’un tunnel pour l’A 104 pour traverser Conflans-Sainte-Honorine fait bondir les Verts du Val d’Oise et des Yvelines. Dans un communiqué commun, les écolos dénoncent ce nouveau surcoût au projet. « Initialement évalué à 1,5 milliards d’euros, puis à 2,2 milliards, le projet atteindrait maintenant selon Philippe Esnol (maire PS de Conflans, NDLR) 2,5 milliards d’euros. Combien demain si l’Etat satisfait à d’autres demandes des communes, des départements … ? » s’interrogent les Verts.

Pour les Verts, pas de doute, cette dernière nouvelle annonce d’autres « surprises en ce qui concernera le coût réel à achèvement de ce projet ». Sceptiques sur le montant annoncé, les écologistes demandent à ce que les études de faisabilité et les chiffrages soient communiqués.

« D’autre part, en pleine période de contrainte budgétaire, il est plus que jamais opportun de se demander comment l’Etat va pouvoir assumer le coût de ce projet de plus en plus pharaonique » ajoute Marc Denis, patron des Verts Cergy-Pontoise. « Par ailleurs, on tente de faire miroiter à la population la requalification de la N184 en boulevard urbain. Or, le coût de cette requalification n’est pas donné, et il y a fort à parier que l’Etat n’aura pas les moyens de la faire s’il dépense près de 3 milliards pour l’autoroute » poursuit-il.

Les écologistes continueront donc de réaffirmer publiquement et au Conseil Régional leur opposition au projet de prolongement de l’A104, considérant que ces milliards d’euros pourraient être investis sur d’autres projets de transports d’avenir, respectueux de l’environnement et socialement utiles. « Comme par exemple la tangentielle ferroviaire ouest de St Quentin à Cergy, qui est autrement moins coûteuse que l’A104 et qui n’est envisagée dans sa totalité que pour 2025 au mieux » ajoutent les Verts.