Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

L’Entente Cergy-Osny-Pontoise (N2) était attendue au tournant pour son premier match à domicile après sa défaite inaugurale. Et les hommes de Frédéric Dubois se sont montrés solides (79-55) sous les yeux de Tony Parker, venu encourager son frère cadet Pierre, meneur arrière de l’ECOP. Les féminines de Franconville (N1) se sont imposés (64-69) tandis que leurs homologues de Saint-Gratien (N2) ont pris l’eau à domicile (58-67).

 L’Entente Cergy-Osny-Pontoise a du ressort. L’équipe valdoisienne a su rebondir après sa sévère déconvenue subie face à Poligny (83-65) en ouverture du championnat de Nationale 2. Emmenée par un Pierre Parker des grands soirs (17 points, 7 rebonds, 6 passes), surmotivé par la présence de son illustre frère Tony dans les tribunes du gymnase des Roulants, la formation de Frédéric Dubois a surclassé des adversaires limités pour s’imposer 79 à 55 face à Kayserberg.

Chez les filles, les Franconvilloises ont été à la fête sur le terrain du Poiré-sur-Vie. Les partenaires de Coulibaly (18 points) ont su faire la différence dans le dernier quart-temps pour s’imposer 64-69. Les filles de David Urizzi occupent la cinquième place du groupe B de Nationale 1 après la première journée de championnat. En Nationale 2, l’Olympique Sannois-Saint-Gratien a fait preuve d’une maladresse considérable (19 lancers francs réussis sur 37 tentés) et s’est logiquement inclinée face à Aulnoye, 58-67. Une défaite à domicile déjà inquiétante pour les protégées de Frédéric Simonet.